Institut Régional de Formation en Psychomotricité

L’Institut Régional de Formation en Psychomotricité constitue le pôle sanitaire de l’EMAP et poursuit ses actions au service du développement des compétences des psychomotriciens et d’autres professionnels dans le champ de la psychomotricité


L'école

L’IFP de Bordeaux a établi une convention avec l’Université de la Réunion en 1993 pour une année préparatoire délocalisée. La convention entre les deux universités prévoyait une mission d’une semaine pour un enseignant psychomotricien. Au cours de cette semaine le missionnaire communiquait l’information sur la filière à l’ensemble des étudiants de PACES, rencontrait les conseillers d’orientation pour diffuser le dispositif et des informations sur le métier aux lycéens et prenait contact avec le réseau de professionnels. A cette époque les étudiants réunionnais concourraient sur le même quota que les Bordelais. Quelques réunionnais réussirent leur admission à l’IFP de Bordeaux dans ces conditions. A partir de l’année 2000-2001 après le changement de politique dans la gestion des quotas, deux places spécifiques furent obtenues pour l’île de la Réunion. Nous saluons les efforts de l’IFP de Bordeaux qui a étendu l’expérience en 2002 aux Antilles Guyane avec 5 places et en 2003 à la Polynésie avec 2 places.

Au fil des années ces jeunes diplômés ont nourri le maillage régional et ont pu accueillir en stage leurs compatriotes en cours d’étude.

Soucieuse de proposer des solutions aux différentes problématiques présentées par la population réunionnaise, dans les champs de la formation, du social et du sanitaire, dès 2011 l’EMAP a pris l’initiative d’ouvrir une formation de psychomotricien sur le territoire régional. Un partenariat avec l’Institut Supérieur de Rééducation Psychomotrice de Paris (ISRP), la plus importante école française de psychomotricité, a donc été établi afin de bénéficier de leur soutien en ingénierie de formation.

Après l’obtention de l’agrément en mai 2012, un quota spécifique a été attribué à La Réunion par le Ministère de la Santé. L’Institut Régional de Formation en Psychomotricité (IRFP-EMAP) a ainsi pu ouvrir ses portes le 05 octobre 2012, avec l’aval de l’Agence Régionale de Santé – Océan le soutien financier du Conseil Régional de La Réunion et de l’Union Européenne. Le partenariat avec l’ISRP a permis de viser l’excellence dès la première année de formation pour l’IRFP en bénéficiant, notamment, de certaines ressources pédagogiques de l’ISRP.

L’IRFP constitue depuis, le pôle sanitaire de l’EMAP et poursuit ses actions au service du développement des compétences des psychomotriciens et d’autres professionnels dans le champ de la psychomotricité.

L’IRFP-EMAP a pour objectif de délivrer les enseignements théoriques et pratiques visant à l’obtention du Diplôme d’Etat de Psychomotricien, dans le respect de l’arrêté du 7 avril 1998 relatif aux études préparatoires au diplôme d’Etat de psychomotricien et qui définit le cadre légal de la formation.

La formation s’effectue sur trois années au cours desquelles les étudiants devront les compétences techniques et relationnelles nécessaires à l’exercice du métier de psychomotricien. La professionnalisation doit donc s’effectuer progressivement avec des étapes qui sont importantes de définir et de respecter sur le plan pédagogique. Quatre axes organisent la pédagogie :

– penser la psychomotricité

– penser l’intervention du psychomotricien dans différents contextes

– travailler en équipe pluridisciplinaire

– intégrer les principes éthiques et les règles déontologiques des professions de santé

L’équipe comprend du personnel pédagogique et administratif, permanent, qui assure leurs missions sous la coordination du directeur de l’IRFP-EMAP. Cette équipe comprend 2 secrétaires pédagogiques et 3 psychomotriciennes – responsables de formation.

Les enseignants sont pour la plupart des professionnels de terrain qui délivrent un enseignement dans leurs spécialités respectives. Ce choix pédagogique permet de garantir une formation qui prenne réellement en compte le terrain. Les savoirs transmis sont actualisés en fonction de l’évolution des contextes d’exercice et les compétences à acquérir sont bien en phase avec les besoins du secteur d’activité.

Chaque année, des enseignants de métropole, hautement compétents dans des domaines spécifiques, sont sollicités pour réaliser des enseignements spécialisés.

Enfin, le développement des compétences ne pouvant se faire sans une mise en application sur le terrain, aussi l’IRFP-EMAP s’appuie sur la collaboration des professionnels, psychomotriciens ou autres, tuteurs de stage, exerçant dans l’ensemble des structures sanitaires et médico-sociales de La Réunion, de la métropole et même de l’étranger.

Dès son ouverture, l’IRFP a mis en place une politique partenariale importante, avec différentes structures ou organisations, au niveau régional et national, visant à offrir une formation de qualité à ses usagers.

Ces partenariats ont été faites avec notamment :
– des structures pédagogiques : l’Université de La Réunion, en particulier son UFR Santé ; l’ensemble des IFP de France, en particulier l’Institut Supérieur de Rééducation en Psychomotricité de Paris ;
– les structures et les professionnels de santé : l’ensemble des établissements sociaux et médico-sociaux de La Réunion (ADAPEI, ALEFPA, ASFA, APAJH, IRSAM, AFL, etc.), en particulier la Fondation Père Favron avec qui nous maintenons une relation historique de proximité ; le CHU de La Réunion…
– les structures éducatives et sociales : l’Education Nationale, les CCAS, etc.

L’ouverture à l’international étant un des objectifs pour l’IRFP, des projets de collaboration ont pu être mis en œuvre à Rodrigues et sont à venir à Madagascar.

Les salles de cours sont équipées de matériel multimédia permettant des enseignements documentés et vivants.

Les étudiants disposent d’un centre de documentation spécialisé dans le champ sanitaire et social comprenant + de 1400 ouvrages. C’est un outil majeur pour les démarches d’apprentissage. Un partenariat entre l’EMAP et l’Institut Régional du Travail Social (IRTS) permet aux étudiants d’accéder à l’ensemble du fond documentaire de l’IRTS. Vous trouverez à l’EMAP un fond documentaire enrichi régulièrement couvrant les généralités et les spécificités en sciences humaines et sociales, en sciences médicales, notamment en psychomotricité. Le centre de documentation est animé par notre documentaliste, Madame Joséphine ESTIVAL, qui vous accueillera et vous orientera dans vos recherches documentaires. (Mettre une photo actualisée)

Une salle informatique de 30 postes récents permet aux étudiants de réaliser leurs travaux pédagogiques et de rechercher de la documentation sur Internet. Un accès WIFI, ouvert aux étudiants, est également proposé sur l’ensemble du site de l’EMAP.

Un espace de restauration est également proposé, permettant aux usagers de déjeuner ou de prendre un encas au cours de la journée.

Un espace cafétéria est à disposition des étudiants, avec des tables aménagées à l’ombre des arbres. Il est équipé de plaques de cuisson, de micro-ondes, de réfrigérateurs et de distributeurs, et est à votre disposition pour les collations et la prise des repas Tout pour reprendre des forces avant de retourner au travail !

L’accessibilité à notre site est possible également par le réseau de transport commun : Réseau de bus ALTERNEO Lignes 4, 7 et 13A Arrêt « Foyer Albert BARBOT »

La formation

C’est une formation initiale de 3 ans définie par l’arrêté du 07/04/1998. L’IRFP-EMAP est le seul institut de formation en psychomotricité de la Réunion et son équipe pédagogique pluridisciplinaire est composée de cliniciens expérimentés.

Le programme comporte 2522 heures d’enseignements théoriques et pratiques et 680 heures de stages. La formation alterne cours et stages afin de favoriser l’acquisition des compétences théorico-cliniques et professionnelles.

L’objectif de la première année est l’acquisition de bases fondamentales dans chacune des disciplines (enseignements « théoriques »). Elle est orientée vers le fonctionnement du sujet « normal » à tous les âges de la vie. Les premiers éléments de pathologie sont évoqués et les outils thérapeutiques sont schématiquement présentés.

L’enseignement de première année est constitué de 6 modules théoriques, d’un module pratique et de stages d’information et d’observation.

Enseignements de première année

Module 1Santé publique
Notions élémentaires de pathologie médicale, chirurgicale et de pharmacologie clinique (dont Pédiatrie)
Notions sur la pédagogie et sur le système scolaire et éducatif français
Module 2Anatomie et neuro-anatomie
Module 3Physiologie neuromusculaire et notions de neurophysiologie
Module 4Psychologie
Module 5Psychiatrie
Module 6Psychomotricité
Module 7 Pratique psychomotrice
StagesStage d’observation en crèche et maternelle, 2x15j
Les enseignements de pratique permettent à l’étudiant de découvrir, sur lui‐même, l’organisation des principales fonctions psychomotrices et leur évolution. Sont mis en application les grands concepts et notions étudiés dans le programme théorique avec l’intégration des rapports entre motricité, sensorialité, personnalité et vécu.

Cette année de prise de contact professionnelle est donc, à la fois, théorique et pratique. Les deux stages illustreront les points abordés en cours.

De par sa place, la deuxième année est une année charnière dans le processus de formation. Elle complète les enseignements théoriques de première année, aborde la pathologie et amène l’étudiant à la rencontre des malades sur les lieux de stages. Le thème central de cette année est l’évaluation. Le projet thérapeutique et la thérapie seront abordés mais seront beaucoup plus approfondis en troisième année.

Le programme de deuxième année comprend des cours magistraux théorico-pratiques, théorico-cliniques, de pratiques, et des stages.

Enseignements de deuxième année

Module 1 Anatomie - Physiologie - neurophysiologie
Module 2 Pédiatrie
Module 3Psychologie
Module 4Psychiatrie
Module 5Théorie psychomotrice
Module 6Module théorico clinique - études de cas
Module 7Pratique psychomotrice
StagesStages d’initiation aux méthodes cliniques d’évaluation et de soins

La troisième année est orientée vers le processus de professionnalisation. La prise en charge psychomotrice des adultes et des personnes âgées est approfondie. Au cours des stages, l’étudiant expérimente directement ses outils thérapeutiques. Les enseignements sont orientés vers les réalités professionnelles (déontologie, étude de cas, projets thérapeutiques, synthèses).

L’obtention du Diplôme d’Etat de psychomotricien dépend des notes obtenues tout au long de la troisième année, c’est-à-dire du contrôle continu, de la validation des stages et de deux épreuves finales :

1-La Mise en Situation Professionnelle (MSP) qui permet de juger l’étudiant dans une situation la plus proche possible de la réalité de l’intervention clinique.

2-La réalisation d’un mémoire et sa soutenance. Le mémoire constitue la synthèse de l’application des connaissances acquises sur une question spécifique à la psychomotricité qu’il s’agisse d’un concept ou d’un aspect clinique.

Enseignements de troisième année

Module 1 ThéoriqueAnatomie - Législation
Psychiatrie - Psychologie
Module 2 Théorico cliniquePsychomotricité
Module 3 PratiquePsychomotricité
StagesStages d’initiation thérapeutique

Un stage est une période d’études pratiques en vue de l’exercice d’une profession au cours de laquelle l’étudiant va approfondir et confronter ses connaissances théoriques avec la réalité des lieux d’exercice.

Les stages de première année :

Il s’agit essentiellement de stages d’information et d’observation effectués en liaison étroite avec l’enseignement théorique et permettant à l’étudiant d’acquérir une bonne connaissance de l’enfant normal et de son développement de la naissance à l’âge de 6 ans. Il s’agit également de découvrir l’exercice de la profession de psychomotricien, le fonctionnement d’une structure de soin et de rencontrer des personnes en situation de handicap ou malades. Deux stages de deux semaines sont prévus : le premier en structure d’accueil de la petite enfance (crèche, PMI, jardin d’enfants…), le deuxième en structure de soin.

Les stages de deuxième année et troisième année:

Les stages ont pour objectif l’initiation aux méthodes cliniques d’évaluation et de soins. Les stages permettront aux étudiants d’acquérir les compétences professionnelles au côté d’un psychomotricien expérimenté. L’étudiant observe et analyse les situations, participe ou intervient dans les activités auprès de personnes ou de patients. Il observe et contribue aux échanges entre les professionnels des équipes pluridisciplinaires.

Le volume horaire du stage en deuxième et troisième année est de 600 heures minimum. L’étudiant effectuera deux types de stages :

Des stages d’approche des moyens d’évaluation et des conduites thérapeutiques dans différents types d’institutions. Diverses classes d’âge sont couvertes par ces stages d’une durée minimum de 200 heures. Une partie de ces stages s’effectue, au cours de la deuxième année, en milieu scolaire auprès d’enfants scolarisés en classe de grande section, CP et CE1.

Un ou plusieurs stages d’initiation et d’apprentissage thérapeutiques d’une durée de 400 heures.

Pour ces 600h de stage, les étudiants seront encadrés par des psychomotriciens ayant exercé pendant au moins trois ans.

Organisation générale

Les deux années sont réparties entre les enseignements théoriques, pratiques et cliniques, complétés par les stages en institution, hôpitaux, centres de consultations.

L’enseignement se doit d’être le plus proche possible de la réalité du terrain. Ainsi il est basé sur le principe de l’alternance entre les cours et les stages durant la même semaine. D’autre part, tous les enseignants exercent dans la discipline enseignée. Ils sont donc à même de la référer en permanence à des situations professionnelles concrètes.

Les mises en situation professionnelle

Elles répondent aux objectifs suivants :

  • Aborder tous les champs d’intervention du psychomotricien afin de préparer le professionnel à intervenir auprès de patients d’âges différents et portants des pathologies variées.
  • Préparer les étudiants aux épreuves du Diplôme d’État. Il s’agit en particulier d’intégrer le protocole de l’épreuve et les critères sur lesquels ils sont évalués. Pour cela, les étudiants préparent des exposés oraux, des argumentations théoriques, des analyses cliniques et diagnostiques et présentent des projets d’interventions argumentés.

Les Groupes de parole :

Ils sont un lieu privilégié de développement de l’expression orale des étudiants, de leur réflexion à travers l’exposé de situations cliniques ou institutionnelles. Ces temps d’échange et de réflexion en petit groupe favorisent l’élaboration théorico-clinique. Ils permettent de mieux partager et comprendre le vécu personnel durant les cours de pratique et surtout les stages.

Le nombre de places en formation est limité par un quota défini au niveau national par le ministère de la santé. Depuis son ouverture, 25 ont été attribuées à l’IRFP.

Ces 25 places se divisent en deux groupes :

– 10 places réservées aux étudiants classés en rang utile dans la filière psychomotricité de la Première Année Communes des Etudes de Santé (PACES) de l’Université de la Réunion.

– 15 places accessibles, via Parcousup, aux personnes suivantes :

  • Elèves inscrits en classe de terminale d’une filière générale (ES, L, S) ou de la filière technologique ST2S
  • Titulaires d’un baccalauréat français (général, technologique ou professionnel), toutes filières confondues, ou d’un titre reconnu comme équivalent, pour les personnes en reconversion professionnelle ou en réorientation.

Concernant les personnes devant candidater via Parcoursup, la sélection s’effectue en deux temps : une présélection à partir du dossier, puis d’un entretien. Le détail des critères de sélection et des modalités d’inscription est accessible en consultant la fiche formation « psychomotricien » sur la plateforme de Parcoursup (lien suivant : www.parcoursup.fr).

Attention : les inscriptions via Parcoursup doivent se faire impérativement dans les délais fixés. Le calendrier est accessible sur le site www.parcoursup.fr .