Pôle Territorial de Coopération Economique de Bois d’Olives

    L’EMAP a répondu à un appel à projet du Ministère de l’Outre-Mer visant à soutenir les initiatives des acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire dans les DOM TOM. Ce projet portait sur la création d’un Pôle Territorial de Coopération Économique (PTCE), orienté principalement sur les besoins du quartier de Bois d’Olives, en pleine mutation : quartier prioritaire NPNRU, Programme d’Investissement d’Avenir « ville et territoire durable ».

    Cet appel à projet a été retenu par le  Ministère de l’Outre-Mer, grâce notamment à l’engagement initial des acteurs suivants:

    • Les associations de l’Économie Sociale et Solidaire :
    • La Fondation Père Favron,
    • Les Maisons Familiales Rurales,
    • L’association « l’Affaire est dans le snack »
    • Les Services d’Insertion par l’activité Économique
    • L’Union Régionale des Services d’Insertion par l’Activité Économique
    • L’Université de La Réunion:
    • Le Service Universitaire de la Formation Professionnelle,
    • L’IUT « Carrières Sociales ».
    • Les collectivités Territoriales
    • Le contrat de ville de St Pierre
    • Le NPNRU de Bois d’Olives
    • Les Services de l’Etat :
    • La Direction Territoriale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse
    • Les entreprises de l’économie marchande :
    • Super M’
    • Groupe LM, les Métiers du Frais

    La CIVIS, la Mission Locale sud Réunion, la SEMADER et l’ensemblier CRIPE / E2I / HER (SIAE) ont également rejoint le groupement d’acteurs dès sa phase de lancement.

    Les États Généraux du Travail Social, qui se sont tenus en 2014, ont posé des bases de réflexion pour une intervention sociale collective, impliquant la coordination des acteurs sur un même territoire en faveur du développement social.

    Le Plan d’action interministériel en faveur du travail social et de l’intervention sociale (2015), inspiré des États Généraux du travail social, indique que :

    • la logique de développement du territoire vise à articuler le champ social aux autres dimensions des politiques locales, sur le plan de la culture, de l’économie, de l’urbain, de la santé, de l’éducation
    • Une démarche de territoire constitue à la fois l’espace de connaissance des besoins, l’espace de coordination et l’espace de création de projets

    La loi sur l’Économie Sociale et Solidaire introduit en 2014 un article favorisant l’émergence de regroupements d’acteur sous la forme de « Pôles Territoriaux de Coopération Économique » au service de l’innovation sociale, économique et environnementale :

    «Les PTCE sont constitués par le regroupement sur un même territoire d’entreprises de l’économie sociale et solidaire, qui s’associent à des entreprises, en lien avec des collectivités territoriales et leurs groupements, des centres de recherche, des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, des organismes de formation ou toute autre personne physique ou morale pour mettre en œuvre une stratégie commune et continue de mutualisation, de coopération ou de partenariat au service de projets économiques et sociaux innovants, socialement ou technologiquement, et porteurs d’un développement local durable »

    Le territoire

    La délimitation du territoire prioritaire ciblé est celui de Bois d’Olives, qui doit profiter en premier lieu des répercussions de tous les projets portés par le groupement :

    • Création d’activité à vocation sociale, économique, de valorisation du patrimoine naturel, culturel et humain du quartier de Bois d’Olives

    Le PTCE souhaite participer à la synergie entre les habitants du quartier, les entreprises ayant des clauses sociales installées sur le quartier, les associations loi 1901 et autres personnels morales de l’ESS, les collectivités agissant sur le territoire défini.

    Les publics ciblés

    Insertion socio professionnelle

    La vocation du PTCE est de recréer de l’activité dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire  pour les personnes du quartier les plus éloignées de l’emploi :

    • Bénéficiaires des minimas sociaux,
    • Travailleurs porteurs d’un handicap,
    • Jeunes de 16 à 25 ans ou personnes de plus de 50 ans

    Les outils proposés par le PTCE (cuisine, laboratoire de transformation alimentaire, camion-snack…) doivent également favoriser le lien social et les relations intergénérationnelles, intégrant ainsi les personnes les plus fragiles qui ne sont pas / plus en capacité de travailler en milieu ordinaire ou protégé, mais ont besoin de se sentir valorisé à travers leur rôle, leur utilité sociale, au sein du territoire.

    • Investir dans l’innovation sociale et la recherche d’utilité sociale, en réponse à des besoins sociaux ou sociétaux.
    • Travailler à l’ancrage territorial des activités économiques, dans un espace caractérisé par la coopération entre parties prenantes ;
    • Accompagner les politiques locales d’aménagement et de développement du territoire  pour favoriser l’émergence de nouveaux projets dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire dans le quartier de Bois d’olives, générateurs d’emplois durables
    • Associer les habitants à la démarche d’appropriation et de rénovation du quartier, en les accompagnant dans le développement et la gestion de nouveaux services dans le secteur de l’ESS
    • Adopter une gouvernance démocratique s’appuyant sur des principes d’équité, de réciprocité, sur l’engagement volontaire des personnes et associant l’ensemble des parties prenantes ;

    La démarche collective PTCE se veut ouverte et inclusive. Les dimensions d’entraide, d’interaction, de réciprocité, de recherche action et de progrès sont au cœur de celle-ci. Les partenaires s’engagent à :

    • Développer une culture commune par le partage des connaissances et des savoir-faire ;
    • Etre des ressources pour leurs pairs ;
    • Prendre en compte au mieux les intérêts respectifs des différents membres contributeurs de la démarche collective PTCE.

    Les activités du pôle Territorial de Coopération Economique sont organisées autour de 4 secteurs en interaction, identifiés comme porteurs pour le territoire. Un référent sera nommé comme animateur des rencontres sectorielles entre les acteurs identifiés, et sera chargé de rendre compte au comité de pilotage des résultats des actions sur le volet économique, social et environnemental :

    • Secteur services à la personne et aux entreprises
    • Secteur restauration, alimentation et santé
    • Secteur formation et recherche
    • Secteur animation socio culturelle

    Ils en parlent