Le projet pédagogique

Les notions de  référence

L’autonomisation de l’usager : une des conditions de la dignité
Le principe de dignité passe ainsi par le respect de la sauvegarde de l’autonomie de la personne. Ainsi, l’autonomie est un espace de libre-arbitre que l’individu revendique et celui-ci est d’autant plus important qu’il voit ses capacités s’amoindrir.

La compétence
S’il s’agit de contribuer à la réussite du projet d’autonomie et de soin des usagers, cette contribution ne peut être advenir que si le professionnel ou l’aidant est en mesure de faire gagner l’usager en compétence.

Les principes directeurs

– L’alternance intégrative
– La pratique réflexive
– Un accompagnement individualisé des stagiaires
– Une traçabilité de la formation
– Un plan d’évaluation.

Les principes d’intervention

La prise en compte de tous les lieux de l’activité humaine
Parce que son action s’ancre dans le territoire et parce que la personne est en relation avec une pluralité et une diversité d’environnements (familial, social et professionnel), l’EMAP intervient dans tous les lieux de l’activité humaine à travers des actions de médiation sociale, scolaire et familiale.

Orienter les pratiques par la médiation cognitive des apprentissages
Afin de rendre les stagiaires capables de produire de la compétence en situation, la pédagogie développée par l’EMAP porte sur l’acquisition de connaissances ainsi que sur l’acquisition de capacités, d’attitudes et de postures cognitives, motivationnelles et affectives nécessaires à l’action efficiente en situation.