La formation pour devenir psychomotricien, psychomotricienne

C’est une formation initiale de 3 ans définie par l’arrêté du 07/04/1998. L’IRFP-EMAP est le seul institut de formation en psychomotricité de la Réunion et son équipe pédagogique pluridisciplinaire est composée de cliniciens expérimentés.

Le programme comporte 2522 heures d’enseignements théoriques et pratiques et 680 heures de stages. La formation alterne cours et stages afin de favoriser l’acquisition des compétences théorico-cliniques et professionnelles.

    L’objectif de la première année est l’acquisition de bases fondamentales dans chacune des disciplines (enseignements « théoriques »). Elle est orientée vers le fonctionnement du sujet « normal » à tous les âges de la vie. Les premiers éléments de pathologie sont évoqués et les outils thérapeutiques sont schématiquement présentés.

    L’enseignement de première année est constitué de 6 modules théoriques, d’un module pratique et de stages d’information et d’observation.

    Enseignements de première année

    Module 1‐ Santé publique
    ‐ Notions élémentaires de pathologie médicale, chirurgicale et de pharmacologie clinique (dont Pédiatrie)
    ‐ Notions sur la pédagogie et sur le système scolaire et éducatif français
    Module 2Anatomie et neuroanatomie
    Module 3Physiologie neuromusculaire et notions de neurophysiologie
    Module 4Psychologie
    Module 5Psychiatrie
    Module 6Psychomotricité
    Module 7Pratique psychomotrice
    StagesStage d’observation en crèche et maternelle, 2x15j

    Les enseignements de pratique permettent à l’étudiant de découvrir, sur lui‐même, l’organisation des principales fonctions psychomotrices et leur évolution. Sont mis en application les grands concepts et notions étudiés dans le programme théorique avec l’intégration des rapports entre motricité, sensorialité, personnalité et vécu.

    Cette année de prise de contact professionnelle est donc, à la fois, théorique et pratique. Les deux stages illustreront les points abordés en cours.

    De par sa place, la deuxième année est une année charnière dans le processus de formation. Elle complète les enseignements théoriques de première année, aborde la pathologie et amène l’étudiant à la rencontre des malades sur les lieux de stages. Le thème central de cette année est l’évaluation. Le projet thérapeutique et la thérapie seront abordés mais seront beaucoup plus approfondis en troisième année.

    Le programme de deuxième année comprend des cours magistraux théorico-pratiques, théorico-cliniques, de pratiques, et des stages.

    Enseignements de deuxième année

    Module 1Anatomie
    Physiologie – neurophysiologie
    Module 2Pédiatrie
    Module 3Psychologie
    Module 4Psychiatrie
    Module 5Théorie psychomotrice
    Module 6Module théorico clinique - études de cas
    Module 7Pratique psychomotrice
    StagesStages d’initiation aux méthodes cliniques d’évaluation et de soins

    La troisième année est orientée vers le processus de professionnalisation. La prise en charge psychomotrice des adultes et des personnes âgée est approfondie. Au cours des stages, l’étudiant expérimente directement ses outils thérapeutiques. Les enseignements sont orientés vers les réalités professionnelles (déontologie, étude de cas, projets thérapeutiques, synthèses).

    L’obtention du Diplôme d’Etat de psychomotricien dépend des notes obtenues tout au long de la troisième année, c’est-à-dire du contrôle continu, de la validation des stages et de deux épreuves finales :

    1-La Mise en Situation Professionnelle (MSP) qui permet de juger l’étudiant dans une situation la plus proche possible de la réalité de l’intervention clinique.

    2-La réalisation d’un mémoire et sa soutenance. Le mémoire constitue la synthèse de l’application des connaissances acquises sur une question spécifique à la psychomotricité qu’il s’agisse d’un concept ou d’un aspect clinique.

    Enseignements de troisième année

    Module 1 ThéoriqueAnatomie
    Législation
    Psychiatrie
    Psychologie
    Module 2 Théorico cliniquePsychomotricité
    Module 3 PratiquePsychomotricité
    StagesStages d’initiation thérapeutique

    Un stage est une période d’études pratiques en vue de l’exercice d’une profession au cours de laquelle l’étudiant va approfondir et confronter ses connaissances théoriques avec la réalité des lieux d’exercice.

    Les stages de première année :

    Il s’agit essentiellement de stages d’information et d’observation effectués en liaison étroite avec l’enseignement théorique et permettant à l’étudiant d’acquérir une bonne connaissance de l’enfant normal et de son développement de la naissance à l’âge de 6 ans. Deux stages de deux semaines sont prévus : le premier en structure d’accueil de la petite enfance (crèche, PMI, jardin d’enfants…), le deuxième en école maternelle ou classe préparatoire.

    Les stages de deuxième année et troisième année:

    Les stages ont pour objectif l’initiation aux méthodes cliniques d’évaluation et de soins. Les stages permettront aux étudiants d’acquérir les compétences professionnelles au coté d’un psychomotricien expérimenté. L’étudiant observe et analyse les situations, participe ou intervient dans les activités auprès de personnes ou de patients. Il observe et contribue aux échanges entre les professionnels des équipes pluridisciplinaires.

    Le volume horaire du stage en deuxième et troisième année est de 600 heures minimum. L’étudiant effectuera deux types de stages :

    Des stages d’approche des moyens d’évaluation et des conduites thérapeutiques dans différents types d’institutions. Diverses classes d’âge sont couvertes par ces stages d’une durée minimum de 200 heures.

    Un ou plusieurs stages d’initiation et d’apprentissage thérapeutiques d’une durée de 400 heures.

    Pour ces 600h de stage, les étudiants seront encadrés par des psychomotriciens ayant exercé pendant au moins trois ans.

    Organisation générale

    Les deux années sont réparties entre les enseignements théoriques, pratiques et cliniques, complétés par les stages en institution, hôpitaux, centres de consultations.

    L’enseignement se doit d’être le plus proche possible de la réalité du terrain. Ainsi il est basé sur le principe de l’alternance entre les cours et les stages durant la même semaine. D’autre part, tous les enseignants exercent dans la discipline enseignée. Ils sont donc à même de la référer en permanence à des situations professionnelles concrètes.

    Les mises en situation professionnelle

    Elles répondent aux objectifs suivants :

    • Aborder tous les champs d’intervention du psychomotricien afin de préparer le professionnel à intervenir auprès de patients d’âges différents et portants des pathologies variées.
    • Préparer les étudiants aux épreuves du Diplôme d’État. Il s’agit en particulier d’intégrer le protocole de l’épreuve et les critères sur lesquels ils sont évalués. Pour cela, les étudiants préparent des exposés oraux, des argumentations théoriques, des analyses cliniques et diagnostiques et présentent des projets d’interventions argumentés.

    Les Groupes de parole :

    Ils sont un lieu privilégié de développement de l’expression orale des étudiants, de leur réflexion à travers l’exposé de situations cliniques ou institutionnelles. Ces temps d’échange et de réflexion en petit groupe favorisent l’élaboration théorico-clinique. Ils permettent de mieux partager et comprendre le vécu personnel durant les cours de pratique et surtout les stages.

    Le nombre de places en formation est limité par un quota défini au niveau national par le ministère de la santé. En 2014, il était de 914 places dont 25 ont été attribuées à l’IRFP de la Réunion.

    Ces 25 places se divisent en deux groupes :

    – 15 places accessibles par concours, ouvert aux personnes suivantes :

    « Les titulaires du baccalauréat français ;

    Les titulaires de l’un des titres figurant dans l’arrêté du 25 août 1969 modifié, d’un titre admis en dispense du baccalauréat français en application du décret n° 81-1221 du 31 décembre 1981, ou de l’un des titres énumérés en annexe III du présent arrêté ;

    Les personnes ayant satisfait à un examen spécial d’entrée à l’université ou les titulaires d’un diplôme d’accès aux études universitaires » (Arrêté du 23 décembre 1987).

    Ces candidats se présentent au concours d’entrée de l’IRFP-EMAP, constitué de trois épreuves :

    – français (contraction de texte) : durée 2H00, notée sur 20 points ;

    – biologie (programme 1ère et Term S) : durée 2H00, notée sur 20 points ;

    – entretien oral de motivation : durée 20 minutes, noté sur 10 points.

    – 10 places réservées aux étudiants classés en rang utile dans la filière psychomotricité de la Première Année Communes des Etudes de Santé (PACES) de l’Université de la Réunion.

    DATES DU CONCOURS

    Ecrit samedi 22 avril 2017

    Oral du 6 au 13 mai 2017